Auteur invité

Didier Castino

Didier Castino, né en 1966, est professeur de lettres à Marseille. Il est l'auteur de deux romans, publiés aux éditions Liana Levi.

Après le silence (Prix du Premier roman et Prix Eugène Dabit) est publié en 2015. Le roman se déroule autour d’une usine, dans le sud de la France et évoque, avec justesse, le portrait de la France ouvrière des années 1970. Au-delà de la chronique sociale, Didier Castino interroge : comment se construire avec ou malgré un père décédé ?

En 2017, il publie son deuxième livre, Rue Monsieur-le-Prince, aux éditions Liana Levi. À la fois politique, historique et intime, le livre réveille des souvenirs de révolte, d'engagement communs à toute une génération d'étudiants français en 1986, indignée par la loi Devaquet et atterrée par la mort de Malik Oussekine, un étudiant franco-algérien. Le racisme, les violences policières, l'engagement, la place dans l'histoire et la résistance aujourd'hui sont au centre du roman.

© Photo : Philippe Matsas

Dernière publication

Rue Monsieur-le-Prince

Que retenir de sa jeunesse quand elle a filé, quand on se retourne sur les événements qui nous ont façonnés ? Hervé, lui, ne peut oublier l’année 1986. À Aix où il vit, mais aussi à Paris et dans toute la France, les étudiants refusent le projet Devaquet sur la réforme des universités. 86, c’est d’abord l’incroyable élan qui traverse les cortèges des manifestations, la première prise de conscience politique, les slogans scandés, l’amour d’Artémis le temps d’un hiver.

Mais dans la nuit du 5 au 6 décembre, Malik Oussekine court et meurt sous les coups de la police au 20, rue Monsieur-le-Prince. Et 86 devient le mouvement étudiant foudroyé. Trente ans plus tard, Hervé revient sur ces instants dont les échos l’obsèdent. Quelles autres courses celle de Malik Oussekine appelle-t-elle? Quelles racines du mal l’année 86 a-t-elle plantées?

En restituant au plus près les faits qui ont marqué sa génération, en inventant l’invisible derrière le fait divers, Didier Castino compose un roman fiévreux sur les violences policières et la mémoire commune. Il interroge notre rapport à l’Histoire, nos engagements et nos renoncements.

 

Éditions Liana Levi
Parution : janvier 2017

Le festival l'a accueilli(e)

2017

Rencontres
  1. Lycée professionnel Condé
    Besançon Cedex (25)
  2. Librairie Comtoise
    Vesoul (70)
  3. Médiathèque intercommunale des Vosges du Sud d'Auxelles-Haut
    Auxelles-Haut (90)
  4. Lycée professionnel Denis Diderot
    Bavilliers (90)
  5. Maison d'arrêt de Belfort
    Belfort (90)
  6. Petite forme
    Fonds régional d'art contemporain de Franche-Comté (FRAC)
    Besançon (25)
  7. Petite forme
    Conservatoire à rayonnement régional du Grand Besançon
    Besançon (25)
  8. Lycée Victor Hugo
    Besançon (25)
  9. La Fraternelle
    Saint-Claude (39)