Auteur invité

Geneviève Peigné

Geneviève Peigné vit à Dijon et dans un village de Bourgogne, Bazoches. Professeure de lettres, puis documentaliste, elle a enseigné en Pologne, aux Antilles et en Algérie. De retour en France, voyager devient lire et écrire.

Elle a publié, sous son nom ou celui de Geneviève Hélène, plusieurs ouvrages : roman, poésie, théâtre et récits. Elle a collaboré, pour des livres d’artistes, avec des peintres et des graveurs (Claude Stassart-Springer, Jean-Marie Queneau, Catherine Liégeois, Petra Bertram-Farille).

Elle date son besoin d’écrire, avec une visée alchimique, du jour où son instituteur a posé la célèbre question : « Qu’est-ce qui pèse le plus lourd, un kilo de plumes ou un kilo de plomb ? »

Ses textes croisent le corps et le quotidien.

Dernière publication

Ma mère n'a pas eu d'enfant

« L’année 2003, pour la première fois, âgée de 54 ans tout de même, je me fais cette remarque d’un mot qui manque. Ce sont des tournures d’esprit d’écrivain ça ? D’humain banal de ce siècle, disons ? Incapable d’espérer secours en un quelconque dieu ; dans une parole juste, oui. Le temps passant, je ne vois même que ça qui tienne. Dire. Être entendu. »

Dans une langue vive et singulière, Geneviève Peigné interroge sa lignée, petite lignée dont elle est le dernier maillon. Plus qu'une considération sur la filiation, ce récit ouvre à des questions profondément humaines telles que la reconnaissance, l'amour, la solitude ou l'extinction de l'espèce.

Editions Des Lisières
Parution : juin 2021