Auteur invité

Michel Jullien

Michel Jullien a enseigné à l’Université au Brésil avant de revenir en France et de diriger une maison d’édition spécialisée dans les arts décoratifs. Ancien alpiniste, il voue une passion à la montagne. Il se consacre aujourd’hui à l’écriture. Il est l’auteur de six romans publiés aux éditions Verdier. Au fil de son oeuvre, Michel Jullien glisse dans des intimités, écrit au plus près des personnages et s’empare de l’invisible avec une imagination fertile. Il a ainsi raconté les tribulations du responsable d’un atelier parisien de copie de manuscrits en 1370 avec Esquisse d’un pendu (Verdier, 2013), puis la vie d’un mécanicien auto crétois, spécialisé dans les camions, pêcheur amateur et sourd-muet de surcroît dans Yparkho (Verdier, 2014). En 2017, avec Denise au Ventoux (Verdier), Michel Jullien interroge l’animalité, qui est au coeur du livre, mais plus encore la part animale du narrateur, à travers le récit d’une étrange amitié entre Denise, un bouvier bernois, une femelle, et le narrateur. Tous deux s’offrent une escapade de quatre jours au mont Ventoux. L’Île aux troncs (Verdier, 2018) est son dernier roman. Michel Jullien y raconte les séquelles de la Seconde Guerre mondiale, sur une île du lac Lagoda, en Russie, coupée du reste du monde par les glaces neuf mois par an, et où les mutilés de la guerre furent confinés dans les années 1950.

© Photo : Pascal Viénot

Dernière publication

L'Ile aux troncs

Mai 1945, les troupes soviétiques hissent le drapeau rouge sur le toit du Reichstag, à Berlin. Trois années passent et partout dans les rues de Leningrad traînent des vétérans, héros déchus, patriotes aux bravoures affadies, des « rabroués de l’armée », une jeunesse physiquement injuriée qui ternit les lendemains de la victoire. Une partie de ces parasites sera reléguée à Valaam, une île de Carélie perdue sur le plus grand des lacs d’Europe.
Le livre s’ouvre sur un saisissant travelling de la petite communauté insulaire avant de se fixer sur deux protagonistes, Kotik et Piotr, amis comme cochons. Tout les rapproche, les dates, leur âge, leurs médailles et blessures, l’élan soviétique, leur jeunesse avortée, leur pension de vétérans, la vodka, mais plus encore. Confinés sur l’île, les deux compères vouent un culte à Natalia Mekline, une aviatrice (1922-2005), une héroïne inaccessible et sœur. Ils connaissent ses bravoures, ils possèdent d’elle une photographie qu’ils déplient chaque soir ; un rituel. Après quatre ans de proscription sur l’île de Valaam, Kotik et Piotr nourrissent le projet de quitter la colonie, de traverser le lac pour aller lui rendre hommage. Leur équipée est prête, les voilà partis…

 

Editions Verdier
Parution : mai 2018

Rencontres avec Michel Jullien

  1. Jeudi 21 novembre
    Lycée Gustave Courbet / Belfort (90)
  2. Jeudi 21 novembre
    18h30
    Bibliothèque Pour Tous / Pont-de-Roide (25)
  3. Vendredi 22 novembre
    20h00
    Bibliothèque municipale Le Russey / Le Russey (25)
  4. Samedi 23 novembre
    17h30
    Petite forme
    Conservatoire à rayonnement régional du Grand Besançon Métropole / Besançon (25)