Auteur invité

Patrick Autréaux

Patrick Autréaux, né en 1968, vit entre Paris et Cambridge, aux États-Unis. Parallèlement à des études de médecine et d’anthropologie, il a écrit de la poésie et des critiques d’art contemporain. Il a collaboré à plusieurs catalogues de collections d’art géométrique abstrait.
Il cesse sa pratique de psychiatrie d’urgence en 2006.


Après un triptyque sur l’expérience de la maladie, Dans la vallée des larmes (2009), Soigner (2010) aux éditions Gallimard et Se survivre (Verdier, 2013), il a publié Les Irréguliers (Gallimard, 2015) et un
« poème debout », Le Grand Vivant (Verdier, 2015), créé au festival d’Avignon.

Écrit pour la scène, ce texte raconte un voyage intérieur et poétique. Il sera mis en parole par un comédien et dansé en Avant-Première du festival le 12 novembre.

Son prochain livre La Voix écrite, récit retraçant un cheminement entre médecine et littérature, paraîtra en 2017 aux éditions Verdier.

© Photo : Catherine Hélie / Gallimard

Dernière publication

Le Grand Vivant

Un cyclone arrive sur la ville. Enfermé chez lui, le narrateur regarde par la fenêtre le vent, la pluie malmener les maisons et les arbres. Soudain, il se rend compte que le vieil orme devant chez lui, auquel il se confie depuis longtemps, est menacé. Commence alors une plongée intérieure allant de l’incertitude à la terreur, au bord du vertige vers un recommencement.

… La tempête s’est renforcée d’heure en heure. L’image satellite passe en boucle sur les chaînes. Elle est explicite. Nuages et vents se sont enroulés autour d’une turbine géante.
Une force aveugle s’est donné à elle-même un œil, qui regarde fixement. Des cernes l’auréolent déjà.

On nous serine qu’il faut se préparer à subir une des plus grandes menaces des dernières années. À la télé, vue de l’espace, cette taie de nuages tourne lentement.
Pourquoi s’effrayer ?

Si elles inondent, saccagent, tuent, si elles révèlent des choses restées secrètes, ces vastes tempêtes ne sont-elles pas dénuées d’intention ?

Celle-ci me bouleversera moins que le fantôme dont je n’ai parlé à personne.
Seul le vieil arbre devant les fenêtres de ma chambre aura été jusqu’ici mon confident.
Une turbulence d’une nature bien différente s’est formée en moi. Depuis des mois, presque chaque nuit, j’ai affaire à son œil terrible.

Après tout, qu’est-ce qu’un cyclone, sinon une immense tristesse qui n’arrive pas à se dire ?…

Editions Verdier
Parution : mai 2016

Le festival l'a accueilli(e)

2016

Rencontres
  1. Les 2 Scènes - Scène nationale de Besançon
    Besançon (25)
  2. Bibliothèque de l'Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon
    Besançon (25)
  3. Médiathèque intercommunale d'Auxelles-Haut
    Auxelles-Haut (90)
  4. Café L'Esperluète
    Pontarlier (25)
  5. Lycée Victor Hugo
    Besançon (25)
  6. Maison des Jeunes et de la Culture de Dole
    Dole (39)
  7. Association La Grenelle
    Courchaton (70)
  8. Petite forme
    Bibliothèque municipale Gilles Roy
    Lure (70)