Auteur invité

Richard Morgiève

Richard Morgiève est né à Paris en 1950. Orphelin livré très tôt à lui-
même, il vit de petits boulots en tous genres ; il exerce notamment le métier 
de déménageur de caves brocanteur jusqu’à l’âge de 29 ans. En 1970, il
 publie un premier recueil de poésie, puis s’oriente vers le roman noir. À 
trente ans, il devient scénariste dans le cinéma et collabore avec le réalisateur américain Robert Kramer pour Diesel en 1985. Romancier, scénariste,
 dialoguiste pour le cinéma et la télévision, il est l’auteur d’une vingtaine de
 romans et de pièces de théâtre, parmi lesquels Un petit homme de dos (rééd.
 Joëlle Losfeld 2006), Mon petit garçon (Joëlle Losfeld 2002), La Demoiselle
 aux crottes de nez (2001), Tout un oiseau (Pauvert, 2000), Bébé Jo (Joelle
 Losfeld, 2000). Cet autodidacte de la littérature écrit sa rage de révolté,
 nourrie par une quête éperdue d’amour. Livre après livre, s’impose la générosité d’une écriture de l’intime, son lyrisme très singulier. Dans Un petit homme de dos, il évoque son père inconnu ou si peu connu. Comment s’acquitter de son passé, pour continuer à vivre ici et maintenant, sinon en se réalisant, en existant, en rnaissant par l’écriture ? Écrivain de talent, Richard Morgiève obtient en 2005 une reconnaissance méritée avec la publication en 2005, chez Denoël, de Vertig, qui reçoit le Prix Wepler-Fondation La Poste. C’est l’histoire de Gérard Mas qui tente d’échapper au vide et de s’extraire de ses deuils.

Éléments bio-bibliographiques de novembre 2006

© Photo : DR