Auteur invité

Sophie Divry

Sophie Divry est née en 1979 à Montpellier et vit actuellement à Lyon. Après des études de lettres, elle a travaillé comme journaliste au mensuel La Décroissance entre 2004 et 2010. Elle est aujourd’hui chroniqueuse dans l’émission Des papous dans la tête sur France Culture. Son premier roman, La Cote 400 (Les Allusifs, 2010) a été traduit en cinq langues. Elle a publié plusieurs ouvrages aux éditions Noir sur Blanc : Journal d’un recommencement (2013), La Condition pavillonnaire (2014), récit mélancolique et grinçant sur la condition féminine, qui a reçu la mention spéciale du jury du Prix Wepler-Fondation La Poste, Quand le diable sortit de la salle de bain (2015), suivi d’un essai : Rouvrir le roman (2017). Dans Trois fois la fin du monde (2018), fiction apocalyptique où elle revisite le mythe de Robinson Crusoé, Sophie Divry livre, dans une
langue puissante et poétique, une ode envoûtante à la nature et une réflexion sur notre rapport au monde et à la solitude.

 

© Photo : Louise Oligny

Dernière publication

Trois fois la fin du monde

Après un braquage avec son frère qui se termine mal, Joseph Kamal est jeté en prison. Gardes et détenus rivalisent de brutalité, le jeune homme doit courber la tête et s’adapter. Il voudrait que ce cauchemar s’arrête. Une explosion nucléaire lui permet d’échapper à cet enfer. Joseph se cache dans la zone interdite. Poussé par un désir de solitude absolue, il s’installe dans une ferme désertée. Là, le temps s’arrête, il se construit une nouvelle vie avec un mouton et un chat, au cœur d’une nature qui, dangereusement, le fascine. Trois fois la fin du monde est une expérience de pensée, une ode envoûtante à la nature, l’histoire revisitée d’un Robinson Crusoé plongé jusqu’à la folie dans son îlot mental. Ce roman crépusculaire impressionnant de maîtrise est servi par une écriture d'une force poétique remarquable et d'une justesse psychologique saisissante.
« Au bout d’un temps infini, le greffier dit que c’est bon, tout est en règle, que la fouille est terminée. Il ôte ses gants et les jette avec répugnance dans une corbeille. Je peux enfin cacher ma nudité. Mais je ne rhabille plus le même homme qu’une heure auparavant. »

 

Éditions Noir 
sur Blanc
Parution : septembre 2018

Rencontres avec Sophie Divry

  1. Jeudi 28 novembre
    Lycée Victor Hugo / Besançon (25)
  2. Jeudi 28 novembre
    20h00
    Petite forme
    Médiathèque de Giromagny / Giromagny (90)
  3. Vendredi 29 novembre
    Bibliothèque de la Maison d'arrêt de Besançon / Besançon (25)
  4. Vendredi 29 novembre
    16h00
    Médiathèque de l'Hôtel-Dieu / Dole (39)
  5. Samedi 30 novembre
    10h30
    Bibliothèque municipale de Pouilley-les-Vignes / Pouilley-les-Vignes (25)