Les artistes

Ils font aussi le festival …

 

Anne Monfort crée la compagnie Day-for-Night en 2000. Elle met en scène plusieurs textes de l’auteur allemand Falk Richter qu’elle traduit également. La compagnie, au départ francilienne, s’est implantée à Besançon en 2007, mais en tenant à garder un lien avec l’Île de France où elle présente chaque année ses spectacles.

Au Festival de Caves où elle est invitée depuis quelques années, elle crée Black House, Temps Universel +1 puis Perséphone 2014 et La Londonienne de Thibault Fayner. En 2017-2018, elle reprend Morgane Poulette de Thibault Fayner en version plateau et crée Désobéir d’après Mathieu Riboulet. La compagnie est en compagnonnage avec l’auteur Thibault Fayner.

Dans tous ses spectacles, Anne Monfort aime à travailler l’articulation de l’intime et du politique, selon un système de montage cinématographique, où la pensée et le sensoriel vont toujours de pair, laissant le spectateur libre de se créer sa propre fiction. Outre des spectacles, la compagnie crée également de nombreuses petites formes, performances, lectures, permettant de travailler sur différentes modalités de rencontre avec le public.

La Compagnie Day-For-Night est soutenue par la Région Bourgogne-Franche-Comté et par la DRAC Bourgogne-Franche-Comté.

_ _ _

Les comédiens

Ancien élève de l’école du TNS, il intègre avant sa sortie la troupe du Théâtre National de Strasbourg dont il sera membre de 2001 à 2003. Il y travaille avec Stéphane Braunschweig, Laurent Gutmann et Jean-François Peyret. Il travaillera ensuite sur de longs compagnonnages avec Julie Brochen, Sylvain Maurice, Nicolas Kerszenbaum et plus récemment Charlotte Lagrange … Parallèlement, entre 2001 et 2012, il a été membre fondateur du Groupe Incognito, collectif artistique pluridisciplinaire d’anciens élèves de sa promotion. Au cinéma on a pu le voir chez Bertrand Bonello ou encore Alex Pou. Il travaille actuellement avec Anne Monfort sur Désobéir-Le monde était dans cet ordre-là quand nous l’avons trouvé, d’après les textes de Mathieu Riboulet, qui se créera en janvier 2018 et se jouera en mars 2018 au CDN de Besançon.

_ _ _

 

Après une première formation d'acteur au DEUST théâtre de Besançon, Genséric Coléno-Demeunlenaere a intégré l’école du Théâtre National de Strasbourg (groupe 43), où il a travaillé notamment avec Stanislas Nordey, Alain Françon, Lazare, Blandine Savetier ... Il joue actuellement dans 1993, mis en scène par Julien Gosselin. Partisan d'une multiplicité de médiums, il travaille la musique depuis plusieurs années, notamment la basse et il en jouera lors de la clôture du festival, au CDN de Besançon Franche-Comté.

_ _ _

 

D'abord formé au Cours Périmony, il a été l'élève de Ferruccio Soleri Maître de la Commedia dell'Arte. Il a aussi étudié la mise en scène et la comédie avec des pédagogues du GITIS, l'École nationale russe de Théâtre. Il a tourné dans une vingtaine de films, réalisés par Michel Blanc, Nicolas Ribowski, Philippe de Broca, Pierre Tchernia ... Au théâtre il joue sous la direction d’Anne-Laure Liégeois, Benno Besson, Didier Ruiz, Laurent Serrano, Roger Hanin, Thierry Roisin, Benoît Lambert. Avec certains, il collabore aussi à la mise en scène. Il a interprété Pierrot, Figaro, Oronte, Sganarelle, le Poulpe, Brighella, Tartass, Frisepoulet... chez des auteurs tels que Molière, Beaumarchais, Pagnol, Pouy, Labiche, Albert Londres, De Vos, Coline Serreau ... Il se consacre régulièrement à la transmission, intervenant auprès de publics très variés, et a mis en scène Goldoni, La Fontaine, Mac Orlan, Tourgueniev, Albert Londres, Lagarce... et du théâtre d’entreprise !

_ _ _

 

Après le Conservatoire National de Paris, Claude Guyonnet travaille régulièrement depuis 1984 sur des textes classiques et contemporains avec de nombreux metteurs en scène. Au fil des ans, un compagnonnage s’est créé avec certains d’entre eux : Bernard Sobel bien sûr, avec qui il travaille régulièrement depuis 1988 ; et plus récemment : Dietrich Sagert, Claire Lasne-Darcueil et Anne Monfort, avec qui il a joué dans Si c’était à refaire, Et si je te le disais, cela ne changerait rien, No(s) révolution(s). Son dernier spectacle Quichotte y Panza d’après Cervantes, est mis en scène par le Collectif Unique, et joué en 2017 (Plateau 31/Gentilly-Pot au Noir). Il jouera dans Les Bacchantes d’Euripide, en janvier 2018, spectacle mis en scène par Bernard Sobel (Cartoucherie/L’épée de bois).

_ _ _

 

Après des études théâtrales à l'université de Besançon, Pearl intègre l'ERAC. Elle y fait ses classes avec Alain Françon, Georges Lavaudant, Roméo Castellucci et Ludovic Lagarde (cycle de lectures, Avignon 2005). Elle travaille régulièrement avec Guillaume Dujardin de la Compagnie Mala Noche à Besançon, mais aussi Urzsula Mikos ou Francis Aïqui. Chaque année, elle participe au Festival de Caves de Besançon, où elle a créé entre autres Clara, modèle - (mise en scène Guillaume Dujardin), Temps universel +1 (Roland Schimmelpfennig, mise en scène Anne Monfort), Garden Scene (Lucie de Pauw, mise en scène François Rancillac). Elle a travaillé avec Anne Monfort sur Morgane Poulette de Thibault Fayner (festival de caves 2017, Colombier en octobre 2017) et sur Désobéir-Le monde était dans cet ordre-là quand nous l'avons trouvé qui se jouera notamment au CDN de Besançon en mars 2018.

 

_ _ _

 

Léa suit la formation du DEUST théâtre de Besançon et obtient une Licence en Arts du Spectacle. En 2014, elle effectue deux années en tant que comédienne permanente dans la Cie Mala Noche et au Festival de Caves. Elle y jouera dans Hamlet de Shakespeare, Dommage que ce soit une putain de John Ford, mis en scène par Guillaume Dujardin, puis dans Perséphone 2014 de Gwenaëlle Aubry, mis en scène par Anne Monfort, et Woyzeck de Büchner mis en scène par Damien Houssier. Elle organise également des événements culturels en milieux ruraux et s'intéresse à la réalisation et manipulation de marionnettes. En 2017, elle intègre la Compagnie des Trois Sœurs, sous la direction de Marylin Pape et jouera dans leur nouvelle création, Sales Gosses de Mihaela Michailov.

_ _ _

 

Comédienne, chanteuse et metteur en scène, Catherine Cretin a travaillé avec différentes compagnies en et hors région. Elle propose des ateliers de lecture à voix haute et des ateliers de théâtre depuis plus de vingt ans auprès de tous les publics. Elle a animé des ateliers de lecture à voix haute, en amont du festival, avec les publics des Petites Fugues.

_ _ _

Les musiciens

 

Depuis plus de six ans, le groupe bisontin Näo, composé de Pierre-André Pernin, Jordan Daverio et Thibault Fellmann, construit, affine et enrichit son univers. En 2011 Näo fait paraître un premier album éponyme, suivi en 2014 de III, puis en 2016 Duel.

Sur scène, Näo a la volonté de retranscrire une atmosphère sonore : les boîtes à rythmes s’entre-mêlent avec la batterie, les compositions instrumentales mêlent l’atmosphérique et la puissance. Ils font échos à l’indus, à l’électronica avec une touche de noise rock.

Ces trois musiciens-là sont avides d’expérimentations, de celles qui stimulent les sens. Leurs créations, ambitieuses, offrent une nouvelle proposition scénique à un spectacle multi-sensoriel aussi frontal qu’envoûtant, permettant au trio de montrer leur musique telle qu’ils la ressentent.

_ _ _

Et aussi ...

Le créateur Lumière et régisseur technique

Hugo Dragone est régisseur général du Festival de Caves, référent technique au Scènacle à Besançon et continue de faire des créations et des régies pour plusieurs compagnies. Il a co-créé les lumières de Morgane Poulette pour Anne Monfort au Festival de Caves 2017.

La scénographe

Clémence Kazemi a travaillé pour des scénographies à l’Opéra de Lyon, au Théâtre national de Strasbourg, à la Comédie Française ... Elle enseigne la scénographie depuis 2011 sous forme d’atelier et de workshop. Elle collabore avec Anne Monfort depuis No(s) révolution(s) (2016) et a signé les scénographies de Morgane Poulette et de Désobéir - Le monde était dans cet ordre-là quand nous l'avons trouvé.

Les intervenants lors des formations

Béatrice Lécroart-Hue est professeur de Lettres modernes au Lycée Jules Haag à Besançon. Pendant plusieurs années, elle a mené des entretiens avec les auteurs invités au festival lors des « Temps forts ». Elle a présenté aux acteurs du livre et de l’éducation l’œuvre de dix auteurs invités lors d’une journée de formation.

Animateur d’ateliers d’écriture, Christophe Fourvel est aussi auteur de livres pour enfants, de textes pour la scène, de chroniques dans la presse. Il partage son temps entre écriture et rencontres avec le public. Depuis toujours, en tant qu’écrivain-animateur d’ateliers d’écriture, il intervient dans des théâtres, des établissements scolaires, les prisons, les hôpitaux psychiatriques, les musées, les centres de long séjour, les M.J.C. Il a présenté aux acteurs du livre et de l’éducation l’œuvre de dix auteurs invités lors d’une journée de formation.

Comédienne pour le théâtre, la télévision et le cinéma, Muriel Racine a travaillé au Centre Dramatique National de Besançon sous les directions successives de Denis Llorca, René Loyon et Michel Dubois. Elle participe également aux créations de plusieurs compagnies théâtrales installées en Franche-Comté, en Alsace ou à Paris. Parallèlement, elle enseigne au conservatoire de Besançon.

La comédienne Catherine Cretin a animé des ateliers de lecture à voix haute, en amont du festival, avec les publics des Petites Fugues.